03

Dernièrement, ‘The Little Mermaid’ (‘La Petite Sirène’), le classique de Disney de 1989, était à nouveau projeté sur grand écran dans certains cinémas américains. Les spectateurs – dont de nombreuses familles avec enfants – ont pu vivre à cette occasion une expérience cinématographique inédite grâce à l’application iPad gratuite ‘Second Screen Live: The Little Mermaid’.

En 1989, les spectateurs submergeaient les salles obscures pour assister à la projection de ‘La Petite Sirène’ de Disney. Aujourd’hui, quelque 25 ans plus tard, Ariël et ses amis ont été repêchés pour réapparaître dans 16 salles des États-Unis. À cette occasion, les fans et les familles ont pu assister à une réédition unique de ‘The Little Mermaid’ : sur grand écran et sur iPad !

Pendant la projection, l’application permettait de jouer à de petits jeux avec d’autres spectateurs présents dans la salle. Les enfants pouvaient aussi participer à un crabaoké : lorsqu’une chanson se faisait entendre dans le film, les paroles défilaient sur l’écran des iPad permettant au public de chanter joyeusement.

 

Pour les jeunes spectateurs

Selon Disney, ‘Second Screen Live’ constitue la façon idéale d’attirer dans les salles les fans fidèles et les familles avec enfants. Car quoi de plus amusant pour le tout jeune public qu’une soirée passée à chanter, à jouer et à tisser des liens avec ses héros de dessins animés préférés ?

D’après les premières réactions, les enfants semblent tout à fait enthousiastes. Quant aux parents, ils disent avoir vécu une expérience cinématographique unique et intense en compagnie de leurs enfants.

 

La dimension interactive du cinéma

Disney a déjà annoncé qu’un second film Second Screen sortirait dans les salles américaines : ‘The Nightmare Before Christmas’ de Tim Burton.

Ceci dit, la date à laquelle Disney terminera la phase test de ce programme ‘Un second écran au cinéma’ ne fait encore l’objet d’aucune précision. Le groupe conclut sa communication sur le sujet de manière laconique : « Gardez un œil sur… »

Les enfants belges devront donc encore faire preuve de patience avant de profiter de cette dimension interactive du cinéma.