L’étude ComTrack a été initiée en 2005 par Space en collaboration avec TNS Media. Avec cet outil de recherche, Space voulait mesurer le rendement de la communication. L’originalité de la démarche est que les médias classiques n’étaient pas les seuls à être concernés par l’enquête : les autres canaux, comme le bouche-à-oreille ou la couverture rédactionnelle étaient aussi mis en perspective. Selon ComTrack, le cinéma est un des médias les plus puissants sur la quasi-totalité des créneaux. Aussi bien pour renforcer le potentiel de vente que pour améliorer une image de marque ou conforter l’empathie du public. Nous sommes évidemment ravis des excellents résultats de cette enquête.

 

Pendant deux ans, 600 personnes de 15 et 54 ans, tirées du Mail Access Panel de TNS, ont été interrogées. Si tous les modes de communication ont été envisagés, Internet, le sponsoring d’événement et les articles de presse ont été omis de l’analyse en raison du manque de pertinence des observations.

 

L’amélioration des ventes est selon ComTrack largement influencée par les échantillons, le publipostage et la présence sur les points de vente. Le cinéma se retrouve au sommet des médias traditionnels en 4e position. Suivent les journaux, le bouche à oreille, les toutes-boîtes régionaux, les folders et les magazines.

 

La question: «C’est ma marque préférée, je la recommanderais » tentait de mesurer l’attitude positive des consommateurs par rapport à un produit. Ici le direct mail et le cinéma se présentent comme les meilleurs supports possible pour influencer l’appréciation que les spectateurs ont vis-à-vis de l’image de marque d’un produit. Suivent ensuite, la présence sur les points de vente, les folders, les journaux, les recommandations de la famille et des amis. La radio et des campagnes d’affichage ne semblent pas être avoir d’impact positif sur l’amélioration d’une image de marque.

 

Enfin, il a été également mesuré la manière dont le message amplifie l’empathie du consommateur. Ici, le cinéma s’arroge la première place, le publipostage vient en deuxième et le bouche à bouche en troisième position. Magazines et télévision complètent le quinté gagnant. Un mélange, donc, de canaux traditionnels et d’autres vecteurs qui le sont moins.

 

Pas de doute : le cinéma domine les médias classiques pour renforcer l’impact des ventes. Il influence la perception positive des consommateurs par rapport à une marque et suscite en un seul message l’empathie comme aucun autre média n’est capable de le faire.

Alors ? Qu’est-ce qui peut encore vous empêcher de choisir le grand écran ?