L’étude d’audience Presse et Cinéma a soulevé cette année de vives réactions. La toute nouvelle méthodologie d’enquête a provoqué pour de nombreux médias une cassure spectaculaire avec le passé. Pour le cinéma, l’influence moindre de l’enquêteur n’a pas eu d’impact sur les résultats. L’étude du CIM 2009-2010 le confirme une nouvelle fois: le cinéma est un média stable. L’audience hebdomadaire a même grimpé de 3.5%.

 

Il y a eu un grand débat cette année autour de la nouvelle méthodologie utilisée pour l’étude CIM. On est ainsi passé d’un système CAPI (Computer Assisted Personal Interview), durant lequel l’interview était récoltée par un enquêteur à un système CASI (Computer Assisted Self Interview) pendant lequel la personne interrogée remplit de façon autonome le questionnaire, l’enquêteur pouvant l’aider sur demande. Cette nouvelle méthode est destinée à limiter l’influence de l’enquêteur sur l’objectivité des résultats et ainsi à augmenter la confiance que l’on peut accorder à l’étude. Elle a eu un sérieux impact sur les résultats dans le domaine de la presse.

 

Pour le cinéma, on ne note aucune influence notable sur les chiffres. Nous retiendrons simplement un résultat positif et stable. Par semaine, 558.800 spectateurs se sont pressés dans les salles, ce qui représente une substantielle augmentation de 18.700 personnes. La couverture hebdomadaire moyenne a aussi connu une augmentation et atteint aujourd’hui 6% (à comparer avec les 5.8% de l’an dernier). Au total, ce sont 4.216.300 personnes qui, cette année, se sont rendues au moins une fois dans les salles.

 

Si vous désirez obtenir plus d’informations sur les résultats de l’étude CIM ou une analyse détaillée de votre public cible, n’hésitez pas à prendre contact avec Nathalie, Roel ou Thierry.